Carnet de route

Grande Traversée du Jura en VTT

Le 09/08/2009 par Pierre

 Dimanche 2 août 2009

 

Roland organisait cette année la fin de la traversée du Jura en VTT (GTJ). Il y avait une partie des participants de l’an dernier et quelques nouveaux. Nous nous sommes retrouvés à 8 vététistes.

Nous devions nous retrouver à Mouthe vers 14 heures pour prendre le taxi qui devait nous amener au départ de la première étape à Pont de Roide. En cours de route, Roland nous avertissait qu’il aurait 2 heures de retard à cause d’un problème de voiture. En attendant, nous avons visité la source du Doubs. Ce jour-là, il y a des averses sur Mouthe. Roland et le Taxi arrivent. Nous chargeons les bagages dans le taxi et les vélos sur la remorque et nous voilà partis pour Pont de Roide.

Quand nous sommes arrivés à Pont de  Roide, nous avons déposé nos affaires à la maison pour tous où nous devions dormir. Nous préparons nos vélos pour faire notre première étape. Mais comme il ne fait pas beau, nous décidons de faire du vélo dans la ville et ses environs. Nous avons abrégé ce tour à cause de grosses averses.

 

Lundi 3 août 2009

 

7h30, levés, nous regardons le ciel, il ne pleut plus. Nous déjeunons et nous préparons nos affaires pour le taxi car nous n’emportons que les affaires de la journée. Pendant ce temps, certains vont chercher le pain. Les autres finissent les bagages et sortent les vélos. Le départ est donné vers 9 heures.

Nous commençons par une montée sur route goudronnée qui se transforme ensuite en piste. Nous passons devant le Fort des Roches et le Mémorial du Lomont puis nous passons dans un sous-bois un peu gras où nous poussons nos vélos pendant une partie de la montée. Nous avons ensuite une belle descente jusqu’à St Hippolyte, où nous nous arrêtons pour faire quelques achats. Nous traversons un pont et nous remontons une piste pour arriver sur un plateau.  Nous nous arrêtons en face d’un stade pour manger. Après le repas, nous continuons de monter par de la piste et du sentier jusqu’à Fessevilliers. A partir de là, il y a une longue descente par une piste dans un magnifique sous-bois. C’est là que nous rencontrons nos 2 premiers vététistes. Nous arrivons à une auberge au bord du Doubs. Nous longeons ce dernier par une route jusqu’au camping de Goumois. Nous logeons dans le refuge. Nous récupérons les affaires laissées par le chauffeur de taxi, puis nous allons faire nos courses et visiter Goumois. Nous passons en Suisse pour aller boire un coup. Il y a un douanier suisse qui contrôle les voitures.

L’étape du jour : 52 Km avec 1300 m de dénivelés positifs et 1160 m de dénivelés négatifs.

 

Mardi 4 août 2009

 

Nous démarrons vers 8h30, nous passons par la Suisse. Nous longeons le Doubs par un petit sentier. Le paysage est très joli. Nous  y voyons une très jolie cabane. Nous remontons le cours du Doubs, nous arrivons à un petit barrage. Nous continuons sur une petite route et nous retraversons la rivière pour nous retrouver en France. Il n’y a pas de douanier, nous devions voir les échelles de la mort qu’utilisaient les contrebandiers, mais nous ne les trouvons pas. La route se transforme en piste. La montée, dans un magnifique sous-bois, est longue et rude, il faut quelquefois poser le pied au sol et pousser le vélo mais le paysage est somptueux. La piste se transforme en un sentier plein de racines, où nous poussons le vélo pour enfin ressortir sur un plateau de pâturages. Nous reprenons la route goudronnée. Nous continuons jusqu’à une ferme, où Roland achète du pain et du pâté. Nous nous arrêtons un peu plus loin, pour manger au bord d’un champ. Nous reprenons la route qui descend vers le Pissoux. Nous suivons ensuite une piste vers Villers le Lac. C’est un parcours agréable et sans grande difficulté qui nous amènera par des pistes et des sentiers à proximité du saut du Doubs. Nous décidons d’aller le voir. Nous remontons la piste  et nous retrouvons la route goudronnée pour aller jusqu'à Villers le Lac. Nous quittons la GTJ  pour aller au village.

 Nous empruntons une forte descente pour y arriver. Nous nous arrêtons au bar boire un coup et nous demandons notre chemin pour aller au gîte. Nous allons faire nos achats pour le repas de ce soir car nous faisons une soirée grillade.

L’étape du jour : 52 Km avec 1250 m de dénivelés positifs et 970 m de dénivelés négatifs

 

Mercredi 5 août 2009

Nous démarrons vers 8h15, il fait un peu plus frais. Nous nous séparons en 2 groupes qui se retrouveront à Morteau. Les uns iront par la route et les autres retrouveront la piste laissée la veille car il y a une très dure montée. Celle-ci se fait par la route appelée "la route des côtes". Nous arrivons à la piste de la GTJ, nous n’avons plus froid. Nous reprenons la piste dans un très joli sous-bois avec de très grands arbres. Cette piste descend jusqu’à Morteau. Nous nous retrouvons à la sortie de la ville. Le début de l’étape est super sympa puis cela monte raisonnablement jusqu’à la Perdrix. Nous y rencontrons notre troisième vététiste qui fait aussi une partie de la GTJ. Belle descente jusqu’à Pontarlier. Nous nous arrêtons pour acheter du pain. Puis nous commençons à monter et nous nous arrêtons au bord d’une coupe de bois. Après le repas, il y a une sévère montée, où nous poussons tous plus ou moins longtemps le vélo. Nous arrivons enfin au Fort de Malher. Nous en faisons le tour et nous avons une magnifique vue sur la vallée, les montagnes et le château de Joux. Nous rencontrons d’autres vététistes. Nous faisons une descente sympathique et un peu technique jusqu'à La Cluse où nous nous arrêtons pour prendre de l’eau dans un cimetière et nous visitons l’église. Nous avons ensuite une longue montée sur route goudronnée puis cela continue par des chemins forestiers et des prairies. Il y a beaucoup de dispositifs de passages de clôtures. Il faut faire très attention car certains se passent en restant sur le vélo. Malgré tout dans certains cas, il est préférable de mettre pied à terre. Nous arrivons enfin à la grange des Bailly où nous sommes en demi-pension. Juste avant nous avons eu notre première crevaison.

L’étape du jour : 59 km avec 1330 m de dénivelés positifs et 910 m de dénivelés négatifs.

 

 

 

Jeudi 6 août 2009

Nous démarrons vers 8h20, nous commençons par une descente jusqu’au village, puis nous avons une montée progressive jusqu’à  Métabief. Nous nous demandons si nous montons le col à VTT jusqu’au Morond ou si nous prenons le télésiège. Nous décidons de prendre le télésiège car la piste se faisait par la route et n’avait aucun intérêt. Nous rencontrons le vététiste que nous avons vu la veille. Du sommet nous avons un beau point de vue sur les montagnes aux alentours et sur le Mont D’or. Nous prenons le début d’une piste de descente et nous remontons progressivement par un sentier jusqu’au Mont D’or. Nous y avons une très belle vue. Nous recherchons un endroit pour manger. Nous le trouvons sous un arbre. Nous continuons notre descente sur les pistes, mais nous faisons une erreur d’orientation car nous avons suivi le balisage des pistes de descentes et non  celui de la GTJ, mais nous la retrouvons un peu plus loin. Nous sommes descendus dans de magnifiques bois et pâturages. A la sortie d’un bois, nous faisons une pause pour manger des framboises. Nous continuons la descente pour arriver au carrefour où l’an dernier ils avaient commencé la GTJ. Nous continuons jusqu’aux voitures à Mouthe.

L’étape du jour : 39 Km avec 390 m de dénivelés positifs et 950 m de dénivelés négatifs sans compter la montée en télésiège.

 

Au final, nous avons eu un très beau temps. Le groupe était assez homogène. Nous avons rencontré 7 vététistes et nous avons eu à déplorer qu’une seule crevaison et quelques petits ennuis mécaniques.

Albert, Michel, Pascale, Pierre, Régine, Samuel, Thibaut remercient Roland pour son organisation du séjour et à une prochaine sortie.

                                                                     Pierre

  







CLUB ALPIN FRANCAIS AVIGNON ET VAUCLUSE
3 RUE SAINT MICHEL
84000  AVIGNON
Contactez-nous
Tél. 04 90 82 66 17
Permanences :
jeudi 18h30 à 20h30
Agenda