Carnet de route

Sortie Hivernale - Vallon du Diable - Refuge de la selle - Rateau E

Le 15/03/2014 par finot christophe

Nous sommes 6 (Didier, thierry B, thierry C, Clément, Sébastien, christophe ) pour cette sortie Hivernale. Rdv est pris à 10h à Bourg d'oisans pour récupérer du matériel, ensuite direction Saint christophe en oisans au parking des prés (1639m).

On prépare les sacs en essayant de faire au plus léger mais ce n'est pas si simple, il y a des choix a faire et des questions se posent, va t'il faire froid dans le refuge ? ai je pris assez à manger pour deux jours ? Est ce utile de prendre des habits de rechange ? Quel matos technique prendre ? ......

Les sacs sont enfin bouclés, mais comme d'habitude au moment de les mettre sur les épaules c'est toujours la même phrase qui revient " Wouahh c'est quand même lourd !!! "

Il est environ 12h30, on est fin prêt, l'aventure peut commencer !!!

Nous voilà parti pour remonter le long, mais sublime vallon du diable, Objectif du jour (enfin pas pour tous), atteindre le refuge de la selle à 2635m soit 1000m de dénivelé.

Nous profitons de l'approche pour observer les cascades de glace, en vue de l'année prochaine, malgré les températures douces du moment, pas mal de cordées se sont aventurées dans les différentes lignes.Les conditions sont très limite et une cordée en fera l'amère expérience, ils nous font signe avec les deux bras en l'air et crient “au Secours”, malheureusement les appels d'urgence ne passent pas dans le vallon, Thierry B part en leur direction pour en savoir d'avantage. Ne pouvant rien faire de plus, nous prévenons les skieurs qui redescendent au parking pour qu'ils préviennent les secours à leur arrivée. 30 min plus tard, un hélicoptère arrive pour les évacuer.

Le dicton jamais deux sans trois c'est confirmé, heureusement cette fois ce n'était pas pour nous, oufff !!!

Apres cette petite pause, Thierry C, propose d'aller faire un couloir, la Bréche de la Gandoliere : Couloir NW 200m coté 5.1, on ne se bouscule pas pour l'accompagner, il sera seul à y aller, le reste du groupe continue sa marche en direction du refuge.

Le Refuge est en vue, mais il reste une dernière pente assez raide pour l'atteindre, nous finissons à pied, le vent c'est levé, pas facile de garder l'équilibre avec les skis sur le sac à dos.

Bien content d'être enfin arrivé au refuge, il est 17 h, nous allons pouvoir nous reposer un peu, manger un bout et nous faire du thé !

Nous ne sommes pas seul au refuge, deux jeunes sont venu faire une goulotte au Pic de la grave en vue d'établir la liste de course nécessaire pour devenir Aspirant-guide. Heureusement pour eux, on avait prévu assez à manger car ils avaient oublié leur nourriture à la voiture.

Il est 19h30 nous commençons à préparer le repas lorsque que Thierry C arrive au refuge, une légère pointe de fatigue se fait quand même ressentir sur son visage, il vient d’enchaîner 1700m de D+ et 700m de D-.

On ne s'éternise pas et on va se coucher assez tôt, demain c'est le râteau E qui nous attends.

Réveil tranquille à 6h pour un départ au levé du jour vers 7h15, une longue traversée nous attends pour rejoindre le glacier de la selle, les couteaux sont de sortis, la neige est dure au petit matin.

Après un petit état des troupes, nous nous séparons en deux groupes, les deux Thierry et clément partent pour la face SW, Didier, Sébastien et moi pour la brèche du râteau et son arête S.

Il est au environ de 10h30 quand nous arrivons au pied de la brèche, nous troquons les skis contre les crampons et nous voilà parti dans la voie, nous remontons un couloir de neige sur 60 m avec un petit pas de mixte au milieu et une fin un peu plus raide pour sortir à la brèche mais la neige ancre bien donc pas de soucis nous pouvons évoluer en corde tendue.

Le vent à la brèche est bien présent, nous ne traînons pas et attaquons l’arête Sud qui elle est au soleil, c'est parti pour des longueurs en mixte facile et bien protégeable, nous grimpons sur le fils de l’arête ce qui nous permet d'avoir une vue grandiose des deux cotés, la Meije et la Barre des écrins sur la droite et le Râteau W et le Pic de la grave sur la gauche.

L’arête s’aplatit mais devient aérienne, la suite de l'itinéraire se complique car il y a une corniche assez expo, nous jetons un oeil à l'horaire et jugeons qu'il est préférable de stopper notre course ici.là descente sera aussi longue que la montée, le vide de chaque coté est là pour nous rappeler qu'il faut être prudent. Par précaution nous tirerons des longueurs, c'est plus long mais plus sécurisant.Deux petits rappels de 30m sont nécessaire pour descendre de la brèche.

Nous voilà de retour où l'on avait laissé les skis. 1500m de descente nous attende, la course n'est pas encore fini. les premiers virages, sont dans une neige cartonnée et soufflée, pas facile à skier, les cuisses commencent à chauffer, heureusement la neige s'améliore et nous pouvons descendre en étant plus à l'aise, le fond du vallon n'est pas très skiant, pas mal de pousse bâton est nécessaire, nous déchaussons pour traverser la rivière, l'arrivée est proche !

Il est 17 h quand nous arrivons au parking, tous biens exténués par cette journée.

Direction Bourg d'Oisans pour boire une bière bien méritée, on ne se presse pas trop, nous savons que les bouchons de Grenoble nous attendent.

Ce fut un excellent week-end de montagne, nous reviendrons cette été pour finir l'itinéraire !


 


 


 

 


 


 


 


 

CLUB ALPIN FRANCAIS AVIGNON ET VAUCLUSE
3 RUE SAINT MICHEL
84000  AVIGNON
Contactez-nous
Tél. 04 90 82 66 17
Permanences :
jeudi 18h30 à 20h30
Agenda