Carnet de route

SEJOUR CORSE ETE 2015

Le 23/02/2016 par ROGER V

Séjour Corse, du 1er au 12/09/2015

 

Ce matin du 1er septembre 2015, nous nous retrouvons 12  randonneurs à l’aéroport de Marseille, pour un séjour sur le GR20 Nord. Chacun, son billet d’avion à la main, attend l’enregistrement de notre voyage. Arrivés dans la matinée à Calvi, nous faisons la visite de la citadelle et de la ville où nous trouvons un restaurant dans une petite rue donnant sur le port. Le car nous dépose à Calenzana. Nous sommes en gîte pour la nuit.  

- Au départ de Calenzana, nous suivons le GR 20 jusqu’au croisement puis nous empruntons le chemin qui se dirige vers Bocca à u Corsu 581m, il passe par l’ancien sentier du facteur. Au pont Figarella, l’eau claire mais fraiche nous incite à la baignade. Nous longeons la rivière par une belle gorge jusqu’à la D251 qui rejoint Bonifatu et le gîte « l’auberge de la forêt ». Au repas le groupe m’offre des bâtons pour remplacer les mien en repos à Vénéjan.

- Le lendemain, nous empruntons la vallée Mélaghja par un sentier où l’on devine l’empreinte des hommes qui transhumaient par là pour atteindre la vallée de Tartagine. Aux pieds du cirque de Bonifatu, nous suivons le ruisseau Mélaghja pour rejoindre le refuge Ortu di u Piobbu 1520m. Nous déjeunons, aux pieds du refuge. Trois petits groupes font l’ascension du Mt Curona 2144m. La douche même froide est bienvenue.

- La première partie est aisée puis nous rentrons dans le vif du sujet Alpin du GR 20. Les massifs rocheux du Landrucellu et de la Punta Gialla, casse pates mais grandiose, le parcourt est plus sportif, alternant en zone d’éboulis et de dalles rocheuses, le couloir étroit, les montées abruptes nous forcent à d’épuisants changements de rythmes. Nous mangeons au Bocca d’Avartoli. La descente est délicate. Nous rejoignons une forêt de bouleaux, de buis et de pins laricio où se situ le refuge Carrozzu1270m entouré de toiles de tentes parsemées. La gardienne nous propose des toiles car le refuge est fermé pour désinfection de punaises de lit.

- Au départ, nous franchissons la passerelle de Spasimata et cheminons en fond d’une étroite et délicate gorge équipée de câbles pour faciliter l’ascension. Le dénivelé est important jusqu’aux Bocca di Stagnu 2010m. La descente raide en couloir est physique mais la vue sur le cirque Trimbulacciu est sublime. Nous traversons une forêt de pins Laricio portants encore les cicatrices de l’exploitation de résine. Le refuge Astu Stagnu est le bienvenu.

- Nous quittons le GR 20 car le cirque de la solitude est fermé en raison d’un éboulement produit sur des randonneurs au début de l’été. Nous progressons en dévers dans des pierriers et un terrain sablonneux, belle vue sur le cirque de Tribulacciu. Après la passerelle l’ascension est raide. Le chemin semble vouloir éviter le Cintu. Depuis le col des Eboulis,  nous descendons et remontons en le contournant, dans un cahot rocheux, pour atteindre enfin notre Himalaya du jour à 2706m, Le CINTU ! Le panorama est remarquable vers la mer et les sommets. La descente longue est casse pieds, elle nous conduit au Refuge Tighjettu1640m.

- Cette demi-étape nous mène sur des passages en mini montagnes Russe. Le Bocca di Fuciale semble toujours s’éloigner tandis que l’on s’en approche, rendant plus éprouvant les quelques 500m de dénivelé. Le panorama sur les deux tours du Capu Larghja et Mt Albanu flanqué de ses cinq Frati agrémente ce parcourt. L’arrivée tôt au refuge Ciottulu à i Mori nous permet après manger d’aller jusqu’à la roche percée du Tafunatu, Pierre, Géo-cacheur trouve une des balises. Une partie du groupe dormira au col de Verghju à deux heures de là pour réduire la longue étape du lendemain, à la réservation, en avril, il n’y avait plus de place pour tous

- Ce matin nous allons tous au refuge de Manganu ! Au départ nous descendons plus de 600m, alors que nos Amis partent du col de Vergio, nous l’atteindrons dans deux heures. Cette longue étape est très pénible d’une distance d’environ 25km mais quelle splendeur cette vue sur la plaine où pesses Chèvres, vaches et chevaux au milieu de petit lacs et de Ruisseaux. « Pozzi ». Nous arrivons les derniers sous la pluie. Cette pluie réunit les campeurs dans la grande salle et nous devons manger dehors nos pattes saucisses, la pluie calmée, le soleil couvre la montagne d’une couleur flamboyante.

- Certainement une des étapes les plus spectaculaires, avec des difficultés liées au dénivelé important et aux passages en crêtes, elle nous offre de magnifiques paysages, les plus beaux panoramas sur les plus beaux lacs mais aussi la crête la plus haute dans le massif le plus visité de Corse. Pour rejoindre au terme d’une rude descente le refuge de Pétra-Piana. La douche même froide, comme tous les jours, ce soir a du succès.

- La brusque descente dans l’Aulnaie nous mène à la bergerie de Ghjalgu puis la vallée de Manganellu. Après la passerelle de Tolla, le GR bifurque à l’ouest pour entamer son ascension, franchir le Gruttaccia, rejoindre la bergerie fromagère de l’Onda une dizaine de mètre en contrebas du refuge de l’Onda.

- Ultime étape ! Là commence l’ascension en crête sur un paysage boisé ou émerge les Puntas, Migliarellu2254m, Rinosa et le Monte d’Oru 2389m il nous mène au Punta Muratellu2141m, encore un superbe panorama. Le chemin plonge en pente raide, caillouteuse parsemée d’Aulnes nains, gare aux chutes, puis s’adoucie en arrivant vers le ruisseau de l’Argnone, plus bas se trouve les bergeries Turtetu dans un décor de hêtres et de résineux qui offrent généreusement leur ombre pour un sympathique pique nique. Vient alors la succession de piscines limpides et naturelles qui annoncent au fil de l’eau l’arrivé aux « cascades des Anglais ». Nous nous dispersons un peu pour tout voir. Après la buvette, le pont nous permet d’enjamber la rivière, suivre le chemin forestier jusqu’à Vizzavona 920m. 1220m de descension ! Pas mal !!!Après 10 jours de marche.

- Nous descendons en train jusqu’à Ajaccio, où nous mangeons dans un restaurant du bord de mer. Les commentaires vont bon train, la satisfaction est générale et l’appétit au rendez-vous. Un bus nous conduit à l’aéroport d’Ajaccio Napoléon Bonaparte. Nous arrivons à Marseille Provence vers 19 h.

Merci à vous tous, M. Christine, Patrice, Claire, Gisèle, Robert, Gilles, Elisabeth, Régis, Jacques, Marc et Pierre, pour votre agréable participation. A bientôt,

 Pour 2016. Ce sera un séjour Jurassien. Peut-être avec vous ? Amicalement Roger       

  

CLUB ALPIN FRANCAIS AVIGNON ET VAUCLUSE
3 RUE SAINT MICHEL
84000  AVIGNON
Contactez-nous
Tél. 04 90 82 66 17
Permanences :
jeudi 18h30 à 20h30
Agenda