Carnet de route

Ski de pente raide au Brec de Chambeyron

Le 19/03/2017 par CUNIBIL Thierry

En ce weekend, nous sommes trois du CAF d’Avignon à partir. Objectif du weekend couloir nord du Brec de Chambeyron et tour du Brec. Au vu de la saison il faut partir tôt, et après discussion nous ne sommes pas chaud pour nous lever à 4 h du matin… Nous décidons de partir le vendredi soir et de bivouaqué dans la plaine. Thierry et Léna se donne rendez-vous à Lagnes tandis que Benjamin fixe le rendez vous à Manosque sur les coups de 21h30. Après avoir chargé le camion nous voila partir pour la vallée de l’Ubaye. Après 2h de route nous trouvons un endroit sympathique près de la rivière pour passer la nuit. Thierry dormira dehors avec son sursac de couchage de compétions, tandis que Léna et Benjamin dorment dans le camion. Après une bonne nuit nous voila en route pour Fouillouse ou nous retrouvons Romain (un kayakiste de Montpellier et ami de Thierry). Nous partons ski sur l’épaule pour la traversé du village. On chaussera à la deuxième passerelle pour ceux qui connaisse. On regarde au loin et le Brec nous ne semble pas en condition… En tout cas le sommet n’est pas skiable ! on se pose des questions au fil de notre progression sur les conditions du couloir, quand un couloir se présente à nous. Thierry propose de sauver la journée en faisant ce couloir. Tout le monde dit banco !

Nous voilâmes parti pour le couloir du ravin des Beaumes et la tête de l’Adrechoun. Le couloir est en bonne condition et après avoir délesté nos sacs à dos, nous continuons l’ascension à ski. Nous progressons vite et la descente s’annonce bonne. Les dix derniers mètre nous les finissons à pied et malgré une corniche nous arrivons sans mal au col. Alors que nous étions à l’abri durant toute la montée nous prenons des rafales de vent et la neige vient nous fouetté le visage. Nous nous n’attardons pas au sommet ! Nous entamons la descente avec des virages sautés et très vite nous nous rendons compte que ce n’est pas la peine. Enfin Romain nous montre qu’on peut skier «Â normalement ». On se régale à la descente…

Une fois en bas du couloir nous reprenons nos quelques affaires pour se diriger vers le refuge d’hiver de Chambeyron ou nous avons prévu de passer la nuit. Nous faisons une petite pose casse-croute avant d’entamer l’ascension du pas de Couletta. Romain et Thierry sont devant et semble en pleine forme. Nous commençons à sentir le vent et nous finirons l’ascension du pas dans le vent. Tellement celui-ci souffle fort qu’il nous déséquilibre parfois. Benjamin en est même tombé. Nous somme 200 mètre au-dessus du refuge. La question se pose entre rentré au refuge posé les affaires pour reprendre les skis et allé voir si le couloir est en condition ou continué jusqu’au pied du couloir. Malgré le vent, nous décidons de continué pour voir si le couloir est en condition. Nous somme plein vent de face avec la neige/glace qui nous fouette le visage par moment. La progression est plus lente. Il reste plus qu’un petit raidillon et le départ du couloir se présente. Benjamin et Lénaïc décide d’en rester là, tandis que Romain (malgré ses peaux qui se décolle) et Thierry vont au pied du couloir. Lénaïc demande à Benjamin «Â on a fait combien de dénivelé ? Heu ! attends je me couvre et je regarde. On a fait 2200 m ! Ha ! Je comprends mieux pourquoi j’ai mal aux jambes. J. »

Après avoir attendu 15 min. Nous décidons d’aller au refuge. Le refuge est plein mais nous somme content d’être au chaud. Après avoir fait une corvée d’eau, nous commençons à nous faire du souci en ne voyant pas nos deux compagnons. Nous décidons de déclencher le plan orsec à 19h, s’il n’arrive pas.  Après 1h30-2h, Benjamin les aperçoit, nous somme soulagé et il est 18h30.

Il nous raconte leur péripétie. Nous avons fait une partie du couloir. Romain pensait que son alti déconnait à cause du vent quand il a vu afficher 2600 m de D+. Mais non ils ont bien fait autant de dénivelé dans la journée. Le couloir n’est pas en condition et l’option de ce matin c’est avérée la bonne. Tous les gens se sont fait chier à skier autour du Brec alors que nous nous somme régalé.

Après un bon repas et avoir étudié la carte nous partons nous coucher après cette belle journée.

Suite aux discussions avec les différents skieurs et les conditions météo nous avons décidé de pas faire le tour mais de faire le couloir nord de la tête d’Eyssilloun.

Après un bon petit déjeuner nous voila parti. On met les couteaux, le temps est magnifique et sans vent. Après un premier petit couloir nous arrivons au replat des Génisses, nous basculons dans le vallon ... Lors de la descente, nous devons déchausser pour passer une zone de cailloux. Benjamin puis Lénaïc glisse sur quelques mètres en déchaussant. Plus de peur que de mal. La suite de la descente se déroule sans encombre. Nous entreprenons la monté vers le couloir dans les bois. La neige est humide. Une fois sortie de la forêt le couloir se présente à nous. Nous voyons des anciennes traces de monté. Elle monte droit dans le pentu… pas pour nous ! Thierry fait la trace. Nous commençons tous à botté. L’ascension s’annonce longue, enfin plus pour certain que pour d’autre (Lénaïc). Romain prend le relais. Au passage il dit j’accuse le coup, c’est la première fois que je fais plus de 2000m dans une journée… Il accuse tellement bien le coup que nous le reverrons qu’au sommet ! Nous ne sommes pas tous égaux au niveau physiologique et nous avons une perception bien différente d’accuser le coup. Nous sommes obligés de finir l’ascension à pied skis sur le dos. Tout le monde en bave et les derniers mètres sont longs. Après avoir cassé la croute nous redescendons.

La neige est super ! on slalom entre les rochers au début du couloir et après celui-ci s’élargit et là c’est l’extase… On en profite jusqu’au bout du couloir. On arrive à la forêt et la qualité de la neige se détériore, elle est plus lourde. Après de beau slalom entre les mélèzes nous arrivons au village de Fouillouse. Nous avons bien mérité notre bière pour finir notre super weekend !







CLUB ALPIN FRANCAIS AVIGNON ET VAUCLUSE
3 RUE SAINT MICHEL
84000  AVIGNON
Contactez-nous
Tél. 04 90 82 66 17
Permanences :
jeudi 18h30 à 20h30
Agenda